Soins à domicile et au cabinet sur rdv

A propos de nous...

Nous sommes 2 infirmières diplômées d'état

depuis 16 et 22ans, nous sommes associées et exerçons notre profession en libéral depuis 10ans, principalement sur le secteur de l'éraudiere à Nantes

Nos secteurs d'interventions sont:

Nantes sur les quartiers Beaujoire, Halvêque, Eraudière, Renaudière, Plessis-Tison, Port-Boyer, Ranzay, Grand Clos, Saint-Joseph de Porterie, Jules Verne, Croissant, Pilotière et Haluchère, laTortière, Saint-Donatien, Rond-point de Paris, rue du Coudray, route de sainte luce, Landreau

 

Nous pratiquons tous types de soins sur Prescription Médicale :

  • Pansements du simple au complexe

  • Perfusions à domicile (antibiothérapie, nutrition parentérale…) travail en collaboration avec des prestataires de services comme Home Perf, Orkynn, Studio santé, LVL…

 

  • chimiothérapie à Domicile (Infirmières titulaires d'une Certification pour la prise en charge de la chimiothérapie à Domicile) travail en collaboration avec le réseau OncoPL et l’HAD (hopital à domicile)

 

  • Dialyse Péritonéale

  • Injections

  • Prise de Sang

  • Suivis de traitements

  • Prises en charge et éducation pour les patients Diabétique

  • Soins d'Hygiène

Où nous trouver?

Nous avons notre cabinet dans le cabinet médical du Ranzay au 8 rue Hermann Geiger à Nantes

 
Joignable 7j/7, dimanche et jours fériés inclus.

Lundi 7h-19h

Mardi 7h-19h

Mercredi 7h-19h

Jeudi 7h-19h

Vendredi 7h-19h

Samedi 7h-19h

Dimanche 7h-19h

Au 06.42.51.44.00

N’hésitez pas à faire appel à nous pour vos soins!

A bientot,

Eve et Céline

Le but de ce site internet est d'informer les patients sur les soins pratiqués par le cabinet infirmier. Il n'a pas pour but de promouvoir son activité, conformément aux directives de l'Ordre Infirmier.

Ce site prend en compte l'article R.4312-37 du Code de la Santé Publique: "La profession d'infirmier / infirmière ne doit pas être pratiquée comme un commerce. Tous les procédés directs ou indirects de réclame ou de publicité sont interdits aux infirmiers [...]".